Notre ville jumelle


Kiryat Shemonah – Ville jumelée à Hampstead depuis septembre 1978

L’histoire de Kiryat Shemonah se résume à peu de chose. La ville s’est développée à partir d’un important Maabara, de l’hébreu « Avor », qui signifie transit. Selon la bible, Maabara signifie un endroit où l’on peut traverser une rivière à gué ou sur des ponts improvisés. L’Israël moderne a rajouté un nouveau sens à ce mot. Les immigrants juifs qui, après l’indépendance, sont arrivés en grands nombres dans leur nouveau pays après avoir abandonné toutes leurs possessions terrestres dans les vieux pays, en Europe, au Yemen, en Afrique du Nord, se sont retrouvés dans des camps de transit appelés Maabarot.

Les tentes ont vite été remplacées par des projets d’habitations permanentes. Le Maabara est devenu une ville située au bout du doigt formé par la Galilée. Au cours de ses années d’existence, ses habitants ont dû apprendre à s’intégrer à l’économie locale, générée essentiellement par les Kibboutzim environnants et au système scolaire israélien; ils ont eu à s’adapter à la structure sociale de l’état et à ses valeurs de même qu’aux réalités imposées par la proximité de la frontière libanaise. La ville de Kiryat Shemonah a été la cible d’attaques terroristes et de tirs d’obus. Elle est devenue un symbole du courage et de la ténacité de des nouveaux immigrants et de leur attachement à leur ville.

Kiryat Shemonah
Fondé : 1949
Population : 22,000

Lieu : Au nord de la vallée de Hula, un peu à l’ouest des hauteurs du Golan. 208 km de Jérusalem; 188 km de Tel Aviv. (Google Maps)

Fait intéressant : Bâti sur le site du village arabe abandonné de Helsa, Kiryat Shemonah s’est d’abord appelé Kiryat Yosef puis le nom fut changé pour Kiryat Shemonah en mémoire de Joseph Trumpeldor et de ses sept camarades tombés en défendant le village voisin de Tel Hai en 1920 (shemonah veut dire « huit » en hébreu).