F.A.Q.

Pourquoi reste-t-il plus de neige dans certaines rues que dans d'autres ?

L’épandage de sable ou de sel sur la chaussée combiné à un fort volume de trafic fait fondre la neige plus rapidement. Les rues qui connaissent moins de circulation automobile sont susceptibles de conserver la neige plus longtemps.

 

Pourquoi les chasse-neige poussent-ils la neige devant mon entrée de garage ?

La neige doit être repoussée sur le côté des rues lors du déneigement. La Ville comprend bien que cette situation inévitable puisse être frustrante pour les résidants, mais malheureusement, nous ne pouvons faire mieux, surtout en cas de grosse tempête de neige. Pour assurer un bon dégagement de la chaussée, les équipes sont obligées de repousser la neige le plus près possible de la bordure du trottoir. Il se peut aussi que les équipes de déneigement aient à passer dans la même rue plus d'une fois au cours d'une tempête de neige. Dans les situations de dégel rapide, de multiples passages permettent un bon drainage de l'eau et nous aide à éviter les inondations. Dans d’autres situations, la neige est repoussée pour éviter qu’elle ne durcisse et ne devienne impossible à déplacer plus tard.

 

Pourquoi les chasse-neige passent-ils dans une rue plus d'une fois avant de passer dans la mienne ?

Les précipitations durant la journée, les tempêtes de neige et le vent nous posent des défis uniques. Ainsi, les voies prioritaires peuvent être déneigées plus d'une fois avant qu’on ne puisse atteindre les rues secondaires. Il arrive également qu’au cours d’une tempête de neige particulièrement longue, nous soyons obligés de cesser le travail pour permettre aux équipes de bénéficier de leur temps de repos légal. Ces situations sont frustrantes, mais elles ne se produisent heureusement qu’à quelques reprises au cours de l’hiver. Certaines tempêtes de neige ou précipitations verglaçantes se transformant en neige peuvent parfois durer de longues heures. Dans ces conditions, plusieurs opérations de déneigement des voies prioritaires peuvent s’avérer nécessaires afin de maintenir un trafic routier sécuritaire. Un déneigement supplémentaire peut aussi parfois intervenir avant que les équipes ne puissent se déplacer vers d'autres rues secondaires.

 

Pourquoi le côté des rues qui ont des panneaux d’interdiction de stationner est-il déneigé en premier ?

Il y a deux raison à cela. Prenons l’exemple de la rue Dufferin : du côté de la rue où le stationnement est interdit, la voie est dégagée de tout véhicule et peut donc être nettoyée rapidement et efficacement. Par ailleurs, demander aux résidants de venir déplacer leur véhicule fait perdre un temps précieux. Ensuite, avec un côté de Dufferin maintenant nettoyé, la rue est assez large pour permettre le passage côte-à-côte de la souffleuse et du camion chargeur puisque, sur une partie de la rue Dufferin, la neige a été enlevée (et non soufflée sur les pelouses).

 

Pouvez-vous me dire exactement quand ma rue sera déneigée ?

Dans des circonstances idéales, nous serions en mesure de prédire assez précisément quand les rues dans les différentes parties de la ville seraient déneigées. Malheureusement, l’idéal est chose rare, et les changements dans les conditions météorologiques nous obligent souvent à changer de stratégie de lutte contre la neige, parfois au beau milieu des opérations de déneigement, afin de mieux maîtriser la poudrerie, la glace ou d'autres problèmes particuliers. Il semble donc irréaliste de penser que nous puissions prévoir quand votre rue sera nettoyée.

 

Pourquoi les véhicules ne déneigent-ils pas ou n’épandent-ils pas de sel lors de leurs déplacements ?

Chaque chasse-neige se voit assigner un itinéraire. S’il se mettait à épandre du sel en route vers sa destination, il n’en aurait plus assez pour couvrir son propre itinéraire. De même, s’il déneigeait au cours de son déplacement, il arriverait beaucoup plus tard à la destination qui lui a été assignée.

 

Pourquoi n'utilisez-vous pas les gros véhicules pour déneiger les culs-de-sac ?

La taille des impasses variant énormément, leur déneigement pose des problèmes dont la solution peut s’avérer difficile, voire impossible. Un chasse-neige peut facilement tracer une voie d’une largeur de 12 pieds dans la neige sur une chaussée toute droite. Par contre, il serait hasardeux d’essayer de pousser la neige et de tenter de faire demi-tour avec la lame dans un cul-de-sac. C’est pourquoi on utilise plutôt des chargeuses-pelleteuses à lame pour déblayer la plupart des impasses de façon plus efficace. Toutefois, étant donné qu’il n’y a pas assez de chargeuses pour chaque itinéraire, elles sont partagées entre plusieurs itinéraires et utilisées selon les besoins. Cela se traduit forcément par un temps de réponse plus long pour le déblaiement des culs-de-sac.

 

Pourquoi est-ce que parfois vous épandez du sel au lieu de passer le chasse-neige, et vous passez le chasse-neige au lieu d’épandre du sel ?

Différents types de tempêtes exigent l'utilisation de différentes techniques de lutte contre la neige. La décision d’épandre du sel ou de passer le chasse-neige dépend des conditions météorologiques attendues. Par exemple, si la température descend en dessous de -20 ° Celsius et ne doit pas augmenter, le sel ne sera pas efficace. Par contre, si le soleil brille et que la température est supérieure à -20 ° Celsius, et doit rester stable ou augmenter, le sel est alors plus efficace. La décision de déneiger ou de saler est prise avec le plus grand soin et sur la base des dernières informations météorologiques. En effet, déneiger dans de mauvaises conditions peut rendre la chaussée glissante, avec pour conséquence dangereuse la formation d’une couche de glace noire. Le combat contre la neige est tout un art, et les décisions prises par une équipe expérimentée et un personnel de supervision revêtent la plus haute importance.