Collecte de déchets organiques FAQ


Q : Pourquoi une collecte de déchets organiques ?
R : Les sites d’enfouissement de la région de Montréal ont presque atteint leur pleine capacité et de nouvelles règles provinciales entreront bientôt en vigueur. En 2020, la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles interdira d’apporter les déchets organiques biodégradables aux sites d’enfouissement. Les matières organiques n’y seront plus acceptées, vu le manque d’espace et la mise sur pied des collectes de bacs bruns qui acheminent les matières organiques aux sites de compostage.

Q :  De quelle façon la collecte organique pourra-t-elle aider ?
R : Les matières organiques représentent 45 % (en volume) des déchets envoyés aux lieux d’enfouissement. Or, les coûts d’enfouissement sont 30 % plus élevés que les coûts associés au recyclage des matières organiques. Comme Hampstead produit plus de 2 000 tonnes de déchets par année, nous pouvons générer des économies substantielles tout en détournant les matières organiques des sites d’enfouissement.

Q : Qu’est-ce qu’un déchet organique ?
R : Les déchets organiques comprennent les restes de nourriture cuite et non cuite comme les fruits, les légumes, la viande, les os, le pain, les pâtes, les céréales, les essuie-tout, etc. Une liste détaillée sera insérée dans notre bulletin de février et affichée sur notre site Web.

Q :  Et les odeurs ?
R : Voici nos suggestions :

  • Doubler votre bac de cuisine de papier journal ou d’un sac de papier, et le vider tous les jours.
  • Le bac de cuisine va au lave-vaisselle.
  • Pour le bac de collecte : couvrir le fond de papier journal, de boîtes de céréales, ou utiliser un
  • gros sac de papier pour feuilles (comme ce qui est utilisé pour les feuilles à l’automne).
  • Placez votre bac brun pour la collecte chaque semaine, même s’il n’est pas plein.
  • Garder votre bac dans un endroit ombragé, à l’abri du soleil.
  • Garder les restes de viande et les os dans des sacs de papier/papier journal dans le congélateur jusqu’au jour de la collecte.
  • Rincer le bac brun avec de l’eau et un détergent doux, ou avec du vinaigre au besoin.

Q :  Que faire si mon bac n’est pas assez gros ?
R : Les matières organiques représentent 45 % de votre bac à ordures. Si vous avez actuellement un bac à ordures de 240L, un bac brun de 120 L sera suffisant.
En ce moment, vous mettez les matières organiques et les ordures ensemble dans le même bac. Une fois les matières organiques enlevées, il y aura 45 % moins de déchets dans votre bac à ordures.

Q :  Et s’il n’est pas assez grand pour y mettre les feuilles ?
R : Vous pouvez continuer de mettre vos résidus verts dans les grands sacs de collecte pour les feuilles, dans des boîtes de carton ou des petits bacs réutilisables. Mettez-les simplement à côté de votre bac brun le jour de la collecte.

Q : Et si j’ai des déchets de cuisine en trop?
A : Si votre bac brun est plein, vous pouvez toujours utiliser des sacs en papier, des boîtes de carton ou des bacs réutilisables. Ceux-ci devraient être mis à côté de votre bac brun seulement le jour de la collecte.

Q : Mais si je ne veux pas participer ?
R : D’ici 2020, les matières organiques ne seront plus acceptées dans les sites d’enfouissement. Entre temps, la Ville implante son programme de collecte de matières organiques dans le but d’habituer graduellement les résidents aux nouvelles pratiques. Nous vous encourageons fortement à participer à la collecte de matières organiques, puisqu’à partir de 2020 elle sera assujettie à la réglementation.

Q :   Les appartements peuvent-ils avoir un bac brun ?
R :    Non, la collecte des matières organiques s’applique aux habitations de 9 logements ou moins

Q :  Puis-je utiliser des sacs de plastique ordinaires pour la collecte des matières organiques ?
R : Non. Les sacs de plastique (même les sacs biodégradables) ne sont pas compostables. Mais vous pouvez utiliser des sacs de papier.

Q :  Qu’arrive-t-il avec la Collecte verte ?
R : La collecte des matières organiques remplace la Collecte verte. Elle inclut tous les résidus de jardinage en plus des déchets de cuisine.

Q :  Que fait-on avec les matières organiques après la collecte ?
R : Un centre de traitement des matières organiques en fait du compost. D’énormes quantités de matières organiques y sont traitées avec soin pour que le compost soit amené à de très hautes températures. En fait, on y fabrique du compost avec des matières qu’il serait difficile de transformer en compost dans une cour, par exemple les os, la peau de poisson et les produits laitiers. La production du compost se fait en 180 jours, à partir du moment où vous mettez votre bac à la collecte.

Q :  Quand la collecte a-t-elle commencé ?
R : La première collecte de déchets organiques a eu lieu mercredi 30 mars 2016.

Q :  À quelle heure devra-t-on mettre le bac brun en bordure de la rue ?
R : La collecte des matières organiques commencera à partir de 7 h. Votre bac peut être installé après 18 h la veille. Les roues devront être placées face à votre résidence comme pour les bacs à ordures.

Q :  Quels sont les avantages du compostage ?

  • Une réduction de 45 % du volume de déchets envoyé aux sites d’enfouissement;
  • La réduction des gaz à effet de serre;
  • La production de compost pour enrichir le sol.

Q :  Qu’est-ce que le compost ?
R : Le compost provient de la transformation de la matière organique, comme les résidus de nourriture et de jardinage, pour en faire un excellent amendement semblable à de l’humus qui sert à améliorer le sol pour le jardinage et l’aménagement paysager.