Le problème d’Ellerdale

2016-09-07

Depuis la défusion de Hampstead en 2006 et depuis mon élection à la mairie, nous avons consacré des millions à la réhabilitation de notre réseau d’infrastructures longtemps négligé (routes, trottoirs, conduites d’aqueduc et d’égout). Une grande partie de ces dépenses a été couverte par des subventions. Les conduites les plus endommagées ont ainsi été réparées. En général, nos routes, nos trottoirs et nos égouts sont en très bon état ou en excellent état, avec toutefois une exception de taille, Ellerdale. Il s’agit, de loin, de la pire de nos rues et nous voulons la réasphalter en entier. Mais il y a un problème.

Une conduite de 30 po de diamètre qui fournit une grande partie de l’eau de Hampstead passe sous la rue Ellerdale. La conduite en question n’a probablement jamais été entretenue depuis sa construction il y a plusieurs dizaines d’années et elle est très fragile. Si nous repavons Ellerdale, il y a fort à parier que les travaux occasionneront des bris d’aqueduc et des inondations catastrophiques. Pour prévenir ce genre de situation, la conduite d’eau doit d’abord être réhabilitée, mais la conduite est sous la responsabilité de l’agglomération de Montréal puisque c'est l'une des conduites de distribution les plus importantes pour toute l’île. Et comme l’agglomération de Montréal devra payer les travaux, nous avons besoin de l’accord de Montréal.

J’ai déjà communiqué avec le maire Russell Copeman de l’arrondissement de Côte-des-Neiges – NDG et avec le conseiller Lionel Perez, tous deux membres du comité exécutif; le conseiller Perez est également responsable des infrastructures. Je suis optimiste et je crois que nous aurons le feu vert pour effectuer les travaux, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, beaucoup des automobilistes sur Ellerdale sont des Montréalais qui traversent Hampstead depuis Isabella jusqu’à Fielding, dans NDG. La conduite d’eau finira par éclater un jour ou l’autre, comme c’est arrivé déjà à beaucoup d’autres à Montréal. Enfin, et surtout, sous l’administration du maire Coderre, Montréal s’occupe finalement de ses problèmes d’infrastructures. Il y en a pour des années, mais au moins les travaux sont commencés. On m’a laissé entendre que ce n’est pas surtout une question de coûts, mais qu’il y a une limite au nombre de projets que Montréal peut entreprendre en même temps. Un des avantages de ce projet pour Montréal est que Hampstead se chargera de la préparation des devis, de l’appel d’offres et de la supervision des travaux du soumissionnaire retenu. Pour sa part, Montréal n’aura qu’à faire le chèque.

MacDonald

La situation pour MacDonald est un peu différente, mais nous devons aussi travailler avec Montréal. La partie ouest de MacDonald, de Vézina à Longhorne, appartient à Hampstead. Encore une fois, nous aimerions réasphalter cette rue qui, bien que moins détériorée qu’Ellerdale, est en piteux état. Toutefois, comme il est impossible d’asphalter seulement la moitié d’une rue, nous devons le faire avec Montréal. J’ai parlé à plusieurs maires de l’arrondissement Côte-des-Neiges – NDG au cours des dernières années, leur expliquant que Hampstead paiera 50 % des coûts dès qu’ils seront prêts. Ils peuvent choisir l’entrepreneur ou nous pouvons le faire. C’est d’ailleurs une bonne affaire pour Montréal, qui pourra asphalter quatre pâtés de maisons pour le prix de deux. En raison de la pression sur Montréal pour qu’elle s’occupe de réparer ses infrastructures, je crois que le projet pourrait aboutir au cours des années à venir.

Les autres travaux d’infrastructure

Cet été, plusieurs rues seront réasphaltées, nous dépenserons près d’un million pour les trottoirs, et nous mettrons beaucoup d’efforts sur les égouts. Pendant plusieurs années, nous avons considérablement investi pour le réseau d’aqueduc, et c’est pourquoi il n’y a plus de conduites d’eau sur la liste de priorité. Toutefois, si Montréal autorise le projet, nous entreprendrons les travaux sur la conduite de la rue Ellerdale, mais c’est l’agglomération qui paiera. Les autres travaux en cours sont presque entièrement couverts par des subventions ou par nos surplus accumulés.

Si vous avez des commentaires ou des questions à ce sujet ou sur quoi que ce soit d’autre concernant Hampstead, envoyez-moi un courriel à wsteinberg@hampstead.qc.ca ou téléphonez-moi à mon bureau à la maison au (514) 483 6954, et ce, jusqu’à minuit tous les jours.


Cordialement,


Dr. Bill Steinberg
Maire, Ville de Hampstead