Les dangers du projet de loi 21

2019-05-24

Le mois dernier, j’ai fait certains commentaires au sujet du projet de loi 21 qui semblent avoir touché une corde sensible. De nombreuses demandes d’excuses m’ont été adressées de la part du premier ministre du Canada, du premier ministre du Québec, et même d’un conseiller d’une toute petite municipalité, pour des paroles complètement déformées et citées hors contexte. Mais j’ai également reçu des centaines de messages de soutien des résidents de Hampstead et de partout à Montréal et d’ailleurs. Votre message était le suivant : « Ne vous excusez pas. Vous avez dit la vérité. » Je vous remercie de votre appui et de vos mots d’encouragement.

Au bout d’une semaine, j’ai arrêté de donner des entrevues pour que le débat, qui portait sur moi jusque là, se recentre sur le projet de loi 21 et c’est exactement ce qui s’est passé. J’espère que ma modeste contribution a fait prendre conscience des dommages réels que provoquera ce projet de loi.

Le projet de loi  21 empêchera les minorités religieuses visibles d’avoir accès à certains postes, comme ceux d’enseignant, d’avocat, de juge, de gardien de prison et même celui de président de l’Assemblée nationale (un poste électif). Même s’il y aura une reconnaissance limitée des droits acquis, les enfants de ces minorités qui voudront respecter leurs convictions religieuses seront exclus de nombreux postes. Cela incitera des familles à quitter le Québec, et dans ces familles il y aura aussi des membres d’autres professions essentielles, comme des infirmières et des médecins. Quant aux personnes qui envisageraient d’immigrer au Québec, elles choisiront plutôt un endroit leur offrant un accès complet et équitable à l’emploi dans tous les domaines. Nous avons besoin de tous ces gens. Nous faisons face à une pénurie d’enseignants, d’infirmières et d’infirmiers, de médecins, etc. Avec le projet de loi 21, la situation va encore s’aggraver.

Soyons clairs, ce n’est pas seulement les minorités visibles que nous perdrons. Lorsque le projet de loi 21 aura été adopté, le Québec ne sera plus une démocratie libérale où les libertés fondamentales sont garanties par une constitution (dans notre cas, les chartes québécoise et canadienne des droits et libertés). En fait, bien d’autres minorités réaliseront que si certains droits fondamentaux sont ainsi supprimés d’un trait de plume, d’autres droits pourraient tout aussi bien être bafoués; alors, ils partiront ou ils décideront de ne pas venir chez nous. Le Québec deviendra le seul territoire en Amérique du Nord qui ne sera pas une démocratie libérale. Ce sera la province où la tyrannie de la majorité à l’égard des minorités n’est pas restreinte par une constitution. C’est très inquiétant. Il faut que les Québécois se réveillent et réalisent le tort que l’adoption du projet de loi 21 causera aux libertés civiles et à notre économie.

Le projet de loi 21 est une menace pour tous les Canadiens

Bien que certaines provinces aient déjà utilisé la clause dérogatoire, elle n’a jamais servi à restreindre la liberté de religion. Une fois ce précédent établi, les autres provinces seront encouragées à adopter des lois similaires et à violer les droits des minorités. Est-ce le Canada dans lequel nous voulons vivre ? Toute atteinte aux droits fondamentaux garantis par l’article 2 de la Charte canadienne des droits et libertés doit être combattue le plus vigoureusement possible par tous les Canadiens. Ni moi ni la Ville de Hampstead ne respecterons cette loi.

Le Canada dispose du « pouvoir de désaveu » qui lui permet d’annuler toute loi provinciale dans l’année suivant son entrée en vigueur, mais il n’a pas été utilisé depuis 1943. Notre premier ministre actuel, Justin Trudeau, aura-t-il le courage politique de le faire ? Quelque chose me dit que son père, Pierre-Elliott Trudeau, n’aurait pas hésité.

Si vous avez des commentaires ou des questions à ce sujet ou sur quoi que ce soit d’autre concernant Hampstead, envoyez-moi un courriel à wsteinberg@hampstead.qc.ca ou téléphonez-moi à mon bureau à la maison au (514) 483 6954, et ce, jusqu’à minuit tous les jours.


Cordialement,


Dr. Bill Steinberg
Maire, Ville de Hampstead