Le projet immobilier de la caserne va de l’avant

2016-03-07

Beaucoup d’entre vous l’ont sûrement lu ou en ont entendu parler, les plans en vue d’ériger un immeuble de 16 étages sur le site de l’ancienne caserne d’incendie ont été abandonnés et un nouveau projet de maisons en rangée a été mis de l’avant pour ce site. J’aimerais revenir sur l’historique de ce dossier et expliquer pourquoi, comme le reste du conseil municipal, j’appuie maintenant ce nouveau projet, alors qu’auparavant nous favorisions un immeuble en hauteur.

Un bref historique

Il y a six ans, Hampstead a commandé un rapport à Libcorp afin d’étudier les possibilités de développement pour le site inutilisé de l’ancienne caserne d’incendie. S’appuyant sur le rapport, le conseil a décidé que la meilleure option serait d’y construire un immeuble de 16 étages, et cette décision a été appuyée par un nombre impressionnant de résidants dans un sondage réalisé par Leger Marketing. Nous avons ensuite entamé un processus rigoureux pour la sélection d’un promoteur immobilier et le Groupe Benvenuto a remporté le concours avec une excellente proposition et une soumission gagnante de 5,5 millions de $.

Malheureusement, pour différentes raisons, les ventes ont été insuffisantes et le projet ne s’est pas concrétisé. La Ville avait eu la prudence de signer un contrat garantissant des pénalités au cas où le projet n’irait pas de l’avant. À ce jour, nous avons reçu 1,5 million de $ en pénalités et 500 000 $ additionnels sont dus le 31 mars.

Il y a plusieurs mois, les promoteurs nous ont approchés pour nous soumettre un nouveau projet pour des maisons en rangée. Cela produirait moins de revenus qu’une tour, mais les promoteurs ont soutenu qu’il n’y avait pas de marché actuellement pour un immeuble en hauteur à Hampstead. Pour valider cet argument, j’ai parlé à de nombreux promoteurs immobiliers. La ville a aussi commandé un rapport d’une importante société de consultants en immobilier. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’un immeuble en copropriété de 8 étages pourrait être viable. À ce moment-là, le conseil n’était pas disposé à approuver la proposition de maisons en rangée.

Toutefois, les promoteurs ont mandaté une étude de marché plus approfondie. Ce nouveau rapport expliquait que pour ce site en particulier, il n’était pas réaliste de penser à un projet d’habitation en hauteur, ni maintenant ni dans un avenir prévisible, mais qu’il y aurait là par contre un excellent marché pour des maisons en rangée. Une fois de plus, j’ai consulté les meilleurs experts en immobilier : cette fois, les conclusions du nouveau rapport ont fait l’objet d’un consensus clair.

Compte tenu des nouvelles constatations, le conseil a décidé d’accepter le projet de maisons en rangée, sous réserve de recevoir une proposition de qualité. Au moment où j’écris ces lignes, j’ai pris connaissance des plans détaillés et je peux vous dire que le projet qui nous est présenté est très attrayant et de grande qualité. Il reste encore certaines questions à régler, mais j’ai bon espoir qu’elles le seront. Ce nouveau projet immobilier sera un ajout intéressant aux options en matière de logement dans la ville.

Les prochaines étapes

Le Comité consultatif d’urbanisme doit d’abord étudier les plans détaillés et faire une recommandation au conseil. Il y aura aussi une réunion du comité de démolition pour approuver la démolition de la caserne d’incendie. Le conseil devra également approuver les plans.

Enfin, le site devra faire l’objet d’un changement de zonage, d’immeuble en copropriété de 8 à 16 étages à celui de maisons en rangée. Il y aura au moins une réunion de consultation. Avec les délais requis pour les avis publics et les différentes étapes prescrites pour que tout se fasse de façon appropriée, les approbations finales ne pourront pas avoir lieu avant le mois d’avril, mais nous sommes déterminés à agir le plus rapidement possible.

Est-ce que nous aurions dû procéder au zonage pour maisons en rangée dès le départ ?

Notre objectif, comme celui des promoteurs, était de maximiser les revenus. C’est ce que le zonage pour immeubles en hauteur a permis de réaliser, et nous avons obtenu au moins 2,5 millions de $ de plus pour le terrain que s’il avait été zoné pour maisons en rangée. De plus, nous recevrons un autre 2 millions de $ en pénalités. Ce montant additionnel de 4,5 millions de $ couvre environ 16 années de revenus de taxation sur les maisons en rangée; nous avons donc une bonne longueur d’avance. Mais à l’heure actuelle, avec l’information récente dont nous disposons, il est temps de donner le feu vert au projet de maisons en rangée.

Si vous avez des commentaires ou des questions à ce sujet ou sur quoi que ce soit d’autre concernant Hampstead, envoyez-moi un courriel à wsteinberg@hampstead.qc.ca ou téléphonez-moi à mon bureau à la maison au (514) 483 6954, et ce, jusqu’à minuit tous les jours.


Cordialement,


Dr. Bill Steinberg
Maire, Ville de Hampstead